La peur : 2 ère émotion de base

La peur : 2 ère émotion de base

La peur fait partie des émotions universelles de base appelées aussi émotions fondamentales ou primaires. 

Cette émotion déplaisante, comme 5 autres émotions de base (que nous verrons plus tard), fait partie de notre patrimoine de naissance et ce, quels que soit notre culture, notre sexe, notre éducation etc…

Identifier l’émotion qui nous anime et/ou en comprendre le sens n’est pas innée. Durant l’enfance, nous avons été trop peu éduquer à l’attention indispensable à porter sur les émotions qui nous habitent quotidiennement. Cela nous laisse encore aujourd’hui dans une  méconnaissance voire une confusion de nos émotions et de leur message.

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de décortiquer la 2ème des 6 émotions de base définies par Paul Ekman  :  la PEUR !

Qu’est ce qui déclenche la peur :

On distingue généralement 3 situations : 

  • 1 situation d’inconfort, de manque de clarté, des changements en prévision non maitrisés
  • 1 situation où l’on se sent jugé par rapport à son rôle
  •  1 situation de menace ou danger psychique ou physique, imaginé ou réel, pour soi ou les siens.

Quels sont mes besoins non satisfaits lorsque je ressens de la peur : la sécurité et la protection

La peur se manifeste  lors d’une situation vécue déplaisante, mon environnement est alors insécure et j’ai peu de contrôle  sur la situation.

Et au niveau des manifestations corporelles, qu’est ce que je peux ressentir ?

Une augmentation du rythme cardiaque entrainant une augmentation de mon rythme respiratoire

Activation de la transpiration/ mains moites

Un sentiment d’alerte par une tension dans le corps : Le corps est paralysé l’espace d’un instant, vous laissant le tps de décider de la réaction appropriée.

Le sang est alors dirigé vers les muscles pour préparer l’individu à fuir.

Mes expressions du visage :

Partie intérieure des Sourcils relevée, yeux grand ouverts

Tremblement du visage / pâleur

Ton de la voix chevrotante, intensité forte et aigue

Gestes actifs ou aussi complètement figés, paralysés par la peur

Comment je me sens lorsque je suis en émotion de peur ?

L’évitement / la fuite

Besoin de protection de soi et des siens

Recherche de réconfort / d’apaisement en soi ou par l’autre

Pour rappel : chaque émotion que nous vivons, qu’elle soit plaisante ou déplaisante, représente des risques/vertus et ce, selon l’intensité à laquelle on la vit :

Les VERTUS  : la peur développe …

notre fonction adaptative de protection

nous amène à chercher des informations utiles

peut nous permettre de revisiter nos certitudes et nos vieilles idées / reconsidérer les risques potentiels que l’on court réellement

et permet aussi de réunifier, de rapprocher les membres d’un groupe

Les RISQUES : à l’inverse une peur intense peut entrainer : 

Une restriction de mon focus attentionnel (vision tunnel)

Une restriction de ma pensée

Le développement des comportements de fuite / sidération / comportements superstitieux pour éviter les menaces

 

La PEUR fait partie de la catégorie des émotions de résignation :

Au travail : l’émotion de peur peut souvent déclencher de la colère, comme pour ne pas perdre la face devant les autres.

Sur l’autoroute de l’émotion de « PEUR », l’anxiété est une émotion fortement liée à une évaluation de perte de contrôle sur les évènements et leurs conséquences sur moi/les autres :  nous sommes alors dans une sur estimation du degré de menace et une sous estimation de nos capacités à faire face d’où

=> AUGMENTATION de NOS PENSEES négatives.

A l’inverse , l’inquiétude concerne une perception plutôt réaliste d’une menace avec une juste évaluation de nos capacités à faire face.

    La peur est une émotion essentielle à notre survie !