Maîtriser notre intelligence  émotionnelle au quotidien  devient une compétence  incontournable dans le monde professionnel : c’est aujourd’hui le « savoir être » qui prédomine ou « soft skill ».

L’Intelligence Emotionnelle :  c’est quoi ?

Nos émotions : en Terre « inconnue » … ou presque !

Même si nous sommes tous conscients que nous ressentons des émotions, nous sommes malgré cela bien en peine de savoir les repérer, les décrire précisément. Cette compétence devrait pouvoir être acquise au plus tôt dans notre éducation, principalement durant notre enfance.

Nos émotions sont essentielles car elles ont pour fonction de nous délivrer UN MESSAGE lorsqu’un de nos BESOINS est ou n’est pas satisfait !

Nos émotions rythment notre quotidien à la maison comme au travail. Elles transitent même d’un lieu à l’autre puisque nous ramenons nos émotions de la maison au travail, et vice versa !

L’Intelligence Emotionnelle (I.E.) a comme objet l’émotion : elle la manipule, la modifie, la canalise, afin d’atteindre un objectif de bien-être et/ou de performance, que ce soit pour soi ou même pour l’autre.

Développer l’Intelligence Emotionnelle:  pourquoi ?

Nos émotions forgent notre « savoir être ».                                                                        Maîtriser son I.E. est une compétence indispensable pour s’adapter dans des situations à charge émotionnelle importante puisque :

– elle permet de développer notre sens du relationnel

– elle nous aide dans la gestion du stress

– elle optimise notre communication

– elle améliore le travail en équipe

– elle facilite la prise de décision

                         Intelligence Emotionnelle et Management : quels liens ?

Manager une équipe éducative est aujourd’hui une mission complexe du fait de tensions à différents niveaux dans le secteur : turn-over incessant des équipes, management multi-sites; fusion des associations entraînant une restructuration des services, tensions sociales entre les équipes et la direction, …

Etre un bon manager demande à la fois des compétences techniques mais aussi certaines qualités incontournables.

Or tout ceci ne se fait pas sans charge émotionnelle quotidienne parfois lourde à gérer.

Alors, accompagnez vos cadres à développer un management émotionnellement intelligent pour :

 1/ assurer une meilleure adaptation face aux situations à enjeu : maîtriser le panel de ses émotions et leur process permet d’ajuster nos comportements dans une visée de bien-être ou de performance.

2/ développer leur capacité d’anticipation : grâce à notre gestion émotionnelle, nous pouvons prédire nos réactions émotionnelles (ou celles des autres) et donc les réguler afin d’obtenir la meilleure posture

3/ optimiser leur mémoire : nos émotions nous permettent d’enregistrer des événements importants. Souvenez vous, par exemple, où étiez-vous lorsque vous avez appris l’effondrement des 2 tours du World Trade Center en 2001 ? Cet événement a crée un tel choc émotionnel que chacun s’en souvient comme si c’était hier.

4/ influer sur le bien-être des équipes : dans 50 à 70% des cas, un manager dynamique entraîne, de fait, des effets positifs sur ses collaborateurs. 

5/ améliorer leur santé physique et mentale : maîtriser le domaine des émotions nous permet de mieux se connaitre et prendre en compte notre environnement et ainsi choisir de vivre intensément  ou non une ou plusieurs émotions dans une situation vécue.

Avant vous engagiez vos managers sur leur Q.I. mais aujourd’hui, c’est bien leur Q.E. qui fait la différence ! 

 

Vous souhaitez une intervention sur-mesure ?

Contactez-moi pour approfondir vos besoins.

8 + 14 =

FORMATION, CONSEIL & COACHING EN MILIEUX SOCIAL & MEDICO-SOCIAL

 

Julie Gazagnes

07 49 27 40 63

contact@foccus.fr